Accompagner les enfants dans la gestion de leurs émotions

Aux différents stades de développement de l’enfant, de nombreuses émotions se manifestent et peuvent parfois ressembler à de véritables tempêtes qui les submergent. Accompagner un enfant dans la gestion de ses émotions est alors essentiel pour l’aider à mieux vivre certaines situations.

1- Stades de développement de l’enfant et émotions désagréables

  • Entre 2 et 5 ans, l’enfant a tendance à rechercher les limites et à s’opposer à ses parents : période du NON. Les émotions de Colère et de Frustration peuvent être plus présentes sur cette période avec parfois une difficulté à les exprimer notamment lorsque l’enfant ne parle pas encore.
  • Vers l’âge de 6-10 ans, l’enfant vit beaucoup de transformations physiques avec une croissance importante mais aussi des changements au niveau scolaire avec des exigences d’apprentissage plus importantes qu’en maternelle. Cette période est propice à l’émotion de peur : la peur de ne pas y arriver, de ne pas être capable qui impacte directement la confiance en soi mais aussi les peurs qui surviennent au moment de se coucher (peur du noir, des monstres…).
  • Pendant l’adolescence, un mal être peut s’installer chez l’enfant du fait des nombreux changements qui impactent sa vie (puberté, collège, changements au sein de la famille…). La peur de l’échec, des examens mais aussi du regard/jugement des autres peut s’installer durant cette période. Certains adolescents peuvent aussi vivre de la colère, de la frustration, de la tristesse… dans des intensités variables.

2- Accompagnement de l’enfant dans la gestion de ses émotions

De façon adaptée à l’âge de l’enfant, un accompagnement avec les sophrologie sur la gestion des émotions permettra de travailler sur les points suivants :

  • Apprendre à l’enfant à identifier les émotions qu’il vit au travers de ses ressentis : une émotion se manifeste sur le plan physique (sensations corporelles) ainsi que mental (discours intérieur). Plus l’enfant s’entrainera à identifier les ressentis corporels de ses émotions, plus il pourra anticiper la survenue d’une émotion et ainsi en maîtriser l’intensité par différents outils qui lui seront proposés.

 

  • Lorsque l’émotion est identifiée l’enfant pourra apprendre à l’exprimer, verbaliser ce qu’il ressent. Cette étape permet déjà d’abaisser l’intensité de l’émotion. Dans le cadre de cette verbalisation l’enfant pourra apprendre à qualifier les différentes émotions d’agréables ou de désagréables.

 

  • Amener l’enfant à prendre conscience du fait que les émotions font partie de tout être humain et qu’elles ont une utilité. En effet, les émotions nous livrent un message qui nous permet de comprendre ce qui est important pour nous, de mieux nous connaître. Derrière chaque émotion désagréable il y a un besoin non satisfait qu’il est important d’identifier. L’enfant pourra ainsi cheminer vers une meilleure connaissance de lui-même ce qui contribue à renforcer l’estime de soi et la confiance en soi.

 

  • Accompagner l’enfant vers l’utilisation en toute autonomie d’outils qui lui permettront d’abaisser l’intensité de certaines émotions désagréables pour éviter d’être submergé (outils de respiration, geste signal, visualisations…). L’enfant pourra ainsi, de lui-même, mettre en place des comportements adaptés à la situation et faire des choix dans le respect de ses besoins.

 

 

 

 

2018-03-20T14:06:55+00:00 septembre 7th, 2017|Développement personnel, Quotidien|